F-35 Lightning 2 Logo
Lockheed Martin Logo
Search Icon
Search Icon
Canada

F-35: The Right Choice for Canada

The F-35A is the best value solution for replacing the CF-18 fleet and is available today to meet the needs of the Royal Canadian Air Force now and into the future.

On July 30, the F-35 Supplier Team submitted the F-35 Lightning II Request for Proposal response for Canada’s Future Fighter Capability Project. The F-35 is the most advanced, best value fighter to replace the Royal Canadian Air Force CF-18 fleet. 

We have supplied the Royal Canadian Air Force with aircraft for more than 80 years, and Lockheed Martin is proud that the F-35 Lightning II offers the most technologically advanced capabilities at a decreasing cost for taxpayers, yielding tremendous economic benefits for Canada’s aerospace and defence industry. The F-35 strengthens Canada’s operational capability with our allies and is a cornerstone for interoperability with NORAD and NATO.

Advanced Capabilities of the F-35

With unparalleled stealth, advanced sensors, supersonic speed, weapons capacity and increased range, the F-35 is the most advanced, survivable and connected fighter jet ever built.

Stealth is a critical capability to pilot survivability and the F-35’s unique mix of stealth and sensor technology can enable the Royal Canadian Air Force to patrol, monitor and conduct surveillance without being detected.

The F-35 has an operational mission radius greater than 600 nautical miles in low observable configurations and internal fuel capacity of nearly 18,000 pounds. When the mission doesn't require low observability, the F-35 can carry more than 18,000 pounds of ordnance.

Interoperability with NORAD and NATO

The F-35 is the fighter jet of choice for Canada’s closest allies. The United States, Denmark and Norway will operate the F-35 in the Arctic to counter increasingly sophisticated adversary threats. Quickly becoming the backbone of NATO airpower, the F-35 is interoperable with the United States for NORAD and with Canada’s allies in the Arctic and NATO.

Many of Canada’s other allies such as the United Kingdom, Netherlands, and Australia are F-35 program participants and operators. As a result, there will be increased commonality, collaboration and coordination during peacekeeping missions around the globe.

Cost & Economic Benefit

At less than $80 million USD, the F-35 truly is a 5th Generation aircraft at equal to or less than the price of legacy 4th Generation aircraft. With smart acquisition strategies, strong government-industry partnership and a relentless focus on cost reduction, the F-35 enterprise successfully reduced procurement costs for the Government of Canada.

According to the 2020 OMX Economic Impact Study, approximately 150,000 jobs will be supported in Canada through the selection of the F-35. To date, Canadian companies have been awarded high value contracts as part of the F-35 global supply chain amounting to $2 billion USD as a result of Canada’s partnership in the F-35 program. The Canadian economy is anticipated to benefit by more than $16.9B CAD over the life of the program.

Canada has been an industry partner on the F-35 program for nearly 20 years and has nearly 200 projects identified in the Industrial Participation Plan.

110 Canadian companies have already been awarded contracts and have contributed to the development and production of the F-35. Thus far, Canadian companies invested approximately $120 million in capital investment for facility upgrades to win F-35 and maintain modern production equipment. Yet to be measured is the export opportunities already realized by small and medium-sized companies stemming from the expertise they have gained as an F-35 supplier. Being part of developing and producing the F-35 is without doubt a once in a generational experience for Canadian suppliers, innovators and aviators.

Lockheed Martin is proud of our history supporting the Royal Canadian Air Force and the brave men and women who protect Canadians at home and abroad. Whatever future missions demand, the F-35 is the right choice for Canada.

Industrial Participation

Canadian industry has more than $2 billion USD in industrial opportunities already contracted for the F-35 Lightning II program – more than double Canada’s current investment in the F-35. Canadian companies have played a large part in the development and production of the F-35, resulting in hundreds of Canadian jobs. According to an OMX report, the program will continue to bring manufacturing and production opportunities to Canada, with an estimated 150,000 jobs supported over the life of the program.

As the F-35 transitions into full-rate production, opportunities for Canadian industry will evolve and endure throughout the life cycle of the program. Canadian industry has the opportunity to produce and sustain components and systems to a fleet that is expected to grow to more than 3,500 aircraft.

Le F-35 : la solution idéale pour le Canada

L’appareil F-35A est la solution la plus rentable pour remplacer la flotte de CF-18. Il peut répondre dès aujourd’hui aux besoins actuels et à venir de l’Aviation royale canadienne.

Le 30 juillet, l’équipe des fournisseurs du F-35 a soumis la réponse à la demande de proposition relative au F-35 Lightning II concernant le Projet de capacité future en matière d’avions-chasseurs du Canada. Le F-35 est le chasseur le plus perfectionné et le plus rentable pour remplacer la flotte de CF-18 de l’Aviation royale canadienne.

Nous fournissons des aéronefs à l’Aviation royale canadienne depuis plus de 80 ans, et Lockheed Martin est fier que le F-35 Lightning II offre les capacités les plus avancées sur le plan technologique à un coût à la baisse pour les contribuables, ce qui se traduit par d’énormes avantages économiques pour l’industrie aérospatiale et de défense du Canada. Le F-35 renforce la capacité opérationnelle du Canada avec ses alliés et constitue une pierre angulaire de l’interopérabilité avec le Commandement de la Défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD) et l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN).

Capacités avancées du F-35

La furtivité, les capteurs évolués, la vitesse supersonique, la capacité d’armement et son rayon d’action accru inégalés font du F-35 le chasseur le plus perfectionné, le plus surviable et le plus connecté de tous les chasseurs à réaction jamais construits.

La furtivité est essentielle à la survie des pilotes, et la combinaison unique de furtivité et de technologie des capteurs du F-35 peut permettre à l’Aviation royale canadienne de patrouiller et de surveiller sans être détectée.

L’appareil a un rayon d’action supérieur à 600 miles marins dans les configurations de faible visibilité et une capacité de carburant interne de près de 18 000 livres. Lorsque la mission ne nécessite pas de faible visibilité, le F-35 peut transporter plus de 18 000 livres de munitions.

Interopérabilité avec le NORAD et l’OTAN

Le F-35 est l’avion de chasse de prédilection pour les plus proches alliés du Canada. Les États-Unis, le Danemark et la Norvège l’utiliseront dans l’Arctique pour contrecarrer les menaces ennemies de plus en plus sophistiquées. Le F-35 se transforme rapidement en épine dorsale de la puissance aérienne de l’OTAN. Il est interopérable avec les États-Unis pour le NORAD et avec les alliés du Canada dans l’Arctique et l’OTAN.

De nombreux autres alliés du Canada, tels que le Royaume-Uni, les Pays-Bas et l’Australie, dirigent le programme F-35 et y participent. Les missions de maintien de la paix dans le monde entier seront ainsi plus collectives, collaboratives et coordonnées.

Coûts et avantages économiques

À moins de 80 millions de dollars américains, le F-35 est véritablement un aéronef de la 5e génération à un prix égal ou inférieur à celui des anciens appareils de la 4e génération. Grâce à des stratégies d’acquisition intelligentes, à un partenariat solide entre les gouvernements et l’industrie et à un souci constant de réduction des dépenses, il a été possible de réduire les coûts d’acquisition du F-35 Enterprise pour le gouvernement du Canada.

Selon le 2020 OMX Economic Impact  Study, le choix du F-35 permettra de créer environ 150 000 emplois au Canada. À ce jour, des entreprises canadiennes ont obtenu des contrats à valeur élevée au sein de la chaîne d’approvisionnement mondiale du F-35, pour un montant de 2 milliards de dollars américains, grâce à la participation du Canada au programme F-35. L’économie canadienne devrait gagner plus de 16,9 milliards de dollars canadiens sur toute la durée du programme.

Depuis une vingtaine d’années, le Canada compte parmi les partenaires industriels du programme F-35. Il a participé à près de 200 projets dans le cadre du Plan de participation industrielle.

Parmi les entreprises ayant déjà obtenu des contrats et participé au développement et à la production du F-35, 110 sont canadiennes. Jusqu’à présent, les entreprises canadiennes ont engagé environ 120 millions de dollars en capital pour moderniser leurs installations afin de gagner des F-35 et de conserver un matériel de production moderne. Il reste à mesurer les possibilités d’exportation déjà réalisées par les petites et moyennes entreprises grâce à l’expertise qu’elles ont acquise en tant que fournisseurs de F-35. La participation au développement et à la production du F-35 est sans aucun doute une expérience unique pour les fournisseurs, les innovateurs et les aviateurs canadiens.

Lockheed Martin est fier de son soutien de longue date à l’Aviation royale canadienne et aux hommes et femmes courageux qui protègent les Canadiens au pays et à l’étranger. Quelles que soient les exigences des futures missions, le F-35 est le bon choix pour le Canada.

Participation de l’industrie

L’industrie canadienne a déjà confié des contrats d’applications industrielles s’élevant à plus de 2 milliards de dollars américains dans le cadre du programme F-35 Lightning II, soit plus du double de l’investissement actuel du Canada dans le F-35. Les entreprises canadiennes ont joué un rôle important dans le développement et la production de l’appareil, ce qui a permis de créer des centaines d’emplois au pays. Selon un rapport d’OMX, le programme continuera d’offrir des occasions de fabrication et de production au Canada. On estime que 150 000 emplois seront créés pendant le programme.

Lorsque la production des F-35 passera à plein régime, les possibilités pour l’industrie canadienne se transformeront et se poursuivront tout au long du cycle de vie du programme. L’industrie canadienne a l’occasion de produire et de réparer les composants et les systèmes d’une flotte qui devrait atteindre plus de 3 500 avions.